Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2021 2 12 /10 /octobre /2021 11:34

 

 

Un véritable roman que nous offre Cherif Zananiri en sortant de l'ombre Archimède d'Alexandrie.

Né à Syracuse en -287 et mort en 212 avant Jésus Christ.

J'aime beaucoup Pline l'ancien, né en 23 après JC qui a posé les bases de la médecine, de la philosophie, de la littérature et des sciences. Comme lui et d'autres savants, Archimède vit autour de la Mare Nostrum (Méditerranée)

Alors grande surprise pour moi de gagner lors du concours de Juillet des -Lecteurs-Auteurs, la passion des mots- un livre sur Archimède.

Je pensais m'ennuyer, je ne suis pas très amie avec les maths et voilà que je découvre un géant, un curieux, éternel insatisfait qui veut comprendre encore et encore, il se demande pourquoi les anciens préfèrent les belles phrases alors que les théorèmes et les axiomes se suffisent à eux mêmes. Première claque pour moi !

Une plongée en une époque inconnue aux mœurs bien différentes de celles d'aujourd'hui.

Archimède marié si jeune avec Breseis comme le veut la coutume et son père Phidias astronome.

A peine marié, il part sur les traces de Pythagore, il découvre l'amour avec Fetsa.

Ses deux femmes sont enceintes en même temps, de quoi rendre un homme heureux. L'enfant du devoir et Fatim, l'enfant de l'amour qui étant une fille sera tuée.

Archimède quitte Fetsa et part vers Alexandrie.

Un roman historique mais pas que !

Beaucoup d'émotions, une écriture fluide qui nous fait vibrer en compagnie du mathématicien, de l'astronome et du philosophe, de la Haute Égypte avec la pierre de Rosette, le temple, les diverses croyances.

Un véritable explorateur assoiffé de connaissance, tout l’intéresse. Un peu naïf parfois, car à vouloir rencontrer les instances dirigeantes, les rois, les pharaons et les savants, il ne se rend pas toujours compte de la portée des complots politiques, il finit même en cellule.

Il côtoie toutes sortes de personnages, croise maîtres et disciples, Pharaons et même petit fils d'Alexandre le grand.

Merci au romancier de m'avoir embarquée dans ce si beau voyage, d'avoir si bien raconté l'homme, un récit à la fois animal (les corps, le sang...)et végétal (la rivière, le sable, les routes empierrées)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires