Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2022 1 02 /05 /mai /2022 09:03
En lice pour le Prix Chronos, sans nul doute pour moi le meilleur mais est-ce que les étudiants seront de mon avis ou vont-elles préférer le feel good :
 
 
 
LES TROIS VIES DE SUZANA BAKER
 
Philippe Amar
 
Il est parfois dangereux d’offrir un test génétique comme cadeau d’anniversaire, Lauren, professeur d’histoire à Boston trouve le cadeau de sa fille Emily très amusant.
 
Sa mère Suzana a 89 ans, elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer.
 
Lauren connaît donc très peu de choses sur sa famille maternelle, à part un album de photos de visages inconnus, et une phrase sur une lettre commencée par sa mère au moment où elle avait fait un avc « Ma fille tu dois savoir »
 
Mais le résultat de ce test va la faire tomber des nues ! Elle découvre son ascendance -Origine Juive Ashkénaze 50,1% -alors qu'elle se pensait de pure race américaine, il y a bien quelques faibles pourcentages d’anglais, d’irlandais et de hollandais.
 
A son tour, elle décide de payer un test à sa mère, les résultats confirment ce qu’elle vient de découvrir.
 
Passés les premiers moments de stupeur, accompagnée de sa fille Emily élevée dans la religion catholique et soutenue par son ex-mari Oliver, elle va se lancer obsessionnellement dans des recherches entre internet, archives du Ghetto et actes civils.
 
Elle attrapera un minuscule fil qui la conduira en Europe de l’Est, en Lituanie, à la rencontre de leur cousine Elina, de sa mère Monika , puis en Allemagne, à Paris, Nice, Marseille, sur les traces de familles juives persécutées par les nazis.
 
Il faut enquêter et ressusciter le passé de Suzana
 
Avec une projection dans le passé, on accompagne la fuite de trois familles juives, Esther Meyer et leur fille Hannah, boulangers à Marseille, Samuel Fruma et leur fille Frida, respectivement tailleur et actrice de théâtre, et le jeune Léon, d’origine polonaise confié par ses parents juste avant leur arrestation à un réseau de passeurs. Leurs chemins vont se croiser, certains vont s’en sortir, d’autres vont partir pour les camps de la mort.
 
On rencontre de belles personnes qui, grâce à des réseaux clandestins essaient de faire passer le plus de juifs possible en zone libre, d’autres qui trahissent, des pensionnats qui cachent les enfants, des curés qui fabriquent de faux papiers, des cheminots, tout un maillage qui s’étend sur l’Europe…
 
Mère et fille parviendront au bout de leur quête, et même s’il est quelquefois difficile d’accepter, l’apaisement vient toujours de la connaissance et de la levée des secrets de famille.
 
Un beau livre qui nous fait revisiter une période sombre de l’histoire de l’humanité, à travers des histoires personnelles et fictionnelles mais qui reprennent une cruelle réalité.
 
L'écriture pleine d'émotions de Philippe Amar se savoure. On ne peut le lâcher. On le saisit dès qu'on a une minute de libre.

 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires