Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 14:42

L'imposteur de Javier Cercas

Un livre qui a pris 4 ans à l'auteur pour démystifier Enric Marco qui a fabulé toute sa vie, deux biographes ont tenté d’écrire sur son identité mais il persistait néanmoins des erreurs.

Son fils et sa femme ont filmé ce survivant espagnol de l'Holocauste.

...

Champion de l'anti franquisme, né dans un asile d’aliéné, dès la date de naissance il y a erreur, cet homme se retrouve dans les rangs des républicains dès son plus jeune âge, ce héros libère Majorque, se bat contre les franquistes et revendique sa blessure pour toucher une pension.
Ce héros devient président du syndicat des anarchistes, président des parents d'élèves...

Summum de son mensonge, il a falsifié un nom de Mathausen ? Supercherie.

Un château de cartes qui s'ébranle dès qu'on en tire une.

Toute l'histoire d'Espagne est revisitée mais Clémentine Pépin trouve que c'est parfois un peu fastidieux à lire.

Repost 0
Anne de la Quintardière
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 14:10

Clémentine Pépin a lu : DERNIERS FEUX SUR SUNSET de Stuart O’NAN

Ce livre retrace les dernières années de la vie de Francis Scott Fitzgerald.

Il débarque à Los Angeles en 1937, ruiné et seul, son épouse la sublime Zelda est internée dans une clinique psychiatrique, sa fille Scottie poursuit ses études loin de lui.

Il a un besoin pressant d’argent  pour payer le séjour de Zelda et les études de sa fille.

Ses livres ne lui rapportant plus rien, il va être contraint d’écrire des scénarios « à l’eau de rose » pour la Métro Goldwin Mayer.

Entre les séances de travail dans les studios Hollywood (le poumon d’acier) se déroulent des fêtes et soirées très arrosées avec ses compagnons de route dénommés : H. Bogart, Dorothy Parker, E. Hemingway

 FSG est pressenti pour écrire le scénario du film -Autant en emporte le vent- mais il n’ira pas jusqu’au bout comme pour la plupart des scénarios sur lesquels travaillent simultanément plusieurs scénaristes, des scénarios modifiés constamment par les producteurs.

Entre deux scénarios, il écrit des nouvelles qu’il vend à des journaux pour satisfaire ses besoins financiers.

FSG est un bourreau de travail attachant, qui alterne les périodes d’abstinence et d’excès ce qui le rend à la fois sympathique et odieux selon les périodes. Très amoureux de son épouse, Il vit très mal leurs retrouvailles périodiques. Zelda, autrefois si belle et étincelante avec qui il a vécu des moments magiques à Paris et sur la Côte d’Azur est déformée par les médicaments et  alterne les phases d’abattement et d’excitation.

Il vivra toutefois une dernière histoire d’amour avec une jeune journaliste qui supportera tous ses excès et  l’accompagnera jusqu’au bout. Il meurt à 44 ans d’une crise cardiaque.

Beau livre poignant, mélancolique et passionnant qui fait revivre toute l’époque faste d'Hollywood et ses stars mythiques : Spencer Tracy, K Hepburn, Gary Cooper, Joan Crawford…

Repost 0
Anne de la Quintardière
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 17:47

Marie de Vallières a lu L’INSOUCIANCE de Karine TUIL – Gallimard

Ce roman de Karine Tuil aborde les thèmes actuels : Racisme, antisémitisme, islamisme radical, ravages des médias…

Romain est un jeune rescapé d’Afghanistan, qui a vu ses hommes mourir sous ses yeux, déchiquetés ou amputés, son retour en France est accompagné d’une immense culpabilité et d’un stress post-traumatique. Pendant les 3 jours de décompression qu’il passe dans un hôtel 5 étoiles, à Chypre, il rencontre une jeune journaliste, Marion, mariée à François Vély, PDG d’un grand groupe de télécommunications. Elle est sa troisième femme, l’écart d’âge entre son mari et elle est important, cette femme vit d'ailleurs très mal le fait d’avoir été la cause indirecte du suicide de Katherine, la mère des trois enfants de François.

François se retrouve embarqué dans un scandale provoqué par une photo où on le voit assis sur une œuvre d’art représentant une femme noire dans une pose obscène. Rien ne pourra plus arrêter la chute,  il va se retrouver accusé de racisme, la judaïté de son grand père resurgit, on va se servir de la haine de ses enfants, on l’accuse de tout, et rien ne pourra arrêter sa descente aux enfers.

D’autres personnes verront leur vie bouleversée à jamais par ce drame :

Osman, ivoirien, éducateur dans les banlieues puis conseiller auprès du président de la République, écarté puis revenu dans la lumière du pouvoir grâce à un article qu’il écrit pour défendre François de l’accusation de racisme.

Sa femme Sonia, noire et brillante personnalité qui gravite aussi dans la sphère présidentielle, on les appelle les nouveaux Obama.

Marion et Romain bien sûr, la femme de Romain et son fils, et d’autres personnes encore qui ont eu le malheur de croiser la route de leur destin.

Karine Tuil sait admirablement se servir des problèmes de la société actuelle pour construire un drame moderne, un jeu de dominos à l’équilibre subtil, son analyse du monde politique et des médias est parfaite pour nous faire toucher du doigt les déséquilibres et la violence du monde dans lequel nous vivons et où sont entraînés ses personnages comme fétus de paille .

 

Repost 0
Anne de la Quintardière
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 08:24

L'imposteur de Javier Cercas

 

Un livre qui a pris 4 ans à l'auteur pour démystifier Enric Marco qui a fabulé toute sa vie, deux biographes ont tenté d’écrire sur son identité mais il persistait néanmoins des erreurs.

Son fils et sa femme ont filmé ce survivant espagnol de l'Holocauste.

Champion de l'anti franquisme, né dans un asile d’aliéné, dès la date de naissance il y a erreur, cet homme se retrouve dans les rangs des républicains dès son plus jeune âge, ce héros libère Majorque, se bat contre les franquistes et revendique sa blessure pour toucher une pension.
Ce héros devient président du syndicat des anarchistes, président des parents d'élèves...

Summum de son mensonge, il a falsifié un nom de Mathausen ? Supercherie.

Un château de cartes qui s'ébranle dès qu'on en tire une.

Toute l'histoire d'Espagne est revisitée mais Clémentine Pépin trouve que c'est parfois un peu fastidieux à lire.

 

Voir les commentaires

Repost 0
Anne de la Quintardière
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 15:28

Prix du Roman Fnac – Le 1er septembre 2016 – Lauréat : Petit pays, Gaël Faye

Repost 0
Anne de la Quintardière
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 07:08

Céline Minard Le grand jeu

 

Un roman tout à fait étonnant en deux parties, une partie technique rigoureuse presque ennuyeuse et une deuxième partie drôle, émouvante..

Une femme très riche  s'isole et  cherche la paix de l'âme. Montagnarde extraordinaire, elle se fait bâtir une maison en tube métal à 2000 m d'altitude, marche, médite et tente de trouver le vrai sens de la vie.

Elle a quitté la société et lors de ses observations découvre sur son territoire, une ermite cradingue qui vit dans une cabane haute et large avec des fenêtres dans cet absolu qu'elle croyait désert, cette rencontre  va changer sa vie. .

La suite corrige toute la sécheresse du début fantastique.

Un roman brillant qui se lit rapidement mais une philosophie du rapport à l'autre qui reste tenace en soi.

 

Repost 0
Anne de la Quintardière
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 12:48

Le  prix Renaudot 2016 a été attribué ce jeudi à Yasmina Reza pour Babylone, publié chez Flammarion,.

Repost 0
Anne de la Quintardière
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 12:33

La jeune romancière franco-marocaine Leïla Slimani était la favorite pour succéder à Mathias Enard. Son roman paru chez (Gallimard), est une histoire atroce et extrêmement bien construite, raconte l'assassinat de deux jeunes enfants par leur nourrice.

Repost 0
Anne de la Quintardière
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 11:03

J'ai été scotchée par un roman facile à lire –

 Une vie mise à nu- de Martine Platarets-

Une descente aux enfers dans le milieu de la prostitution. Un thème traité avec sensibilité, fluidité et technicité sans jamais être glauque. De la cohérence de forme et de style .

De la genese de l'aventure de Lisbeth, jeune fille victime du trafic humain -alors qu'on la pense sortie de ce milieu-  on passe à une autre facette avec les chapitres de témoignages lors du procès.

Ce roman issu de témoignages d'anciennes prostituées fait la vérité sur celles qui ont choisi ce métier ou celles qui n'ont pas eu le choix.

Repost 0
Anne de la Quintardière
commenter cet article
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 14:17

vient d'obtenir le prix Médicis 2016. Dans cet ouvrage consacré à la vie et au meurtre d'une jeune fille de 18 ans, l'écrivain interroge la société qui en a été témoin. Une enquête au carrefour des sciences humaines et de la littérature.

Repost 0
Anne de la Quintardière
commenter cet article

Présentation

  • : LES AMIS DE LA BIBLIOTHEQUE ANNONAY
  • LES AMIS DE LA BIBLIOTHEQUE ANNONAY
  • : Ce blog se veut être le trait d'union entre ceux qui s'évadent par la lecture ou l'écriture
  • Contact

Recherche

Liens